Fan Service dans Resident Evil: Revelations (aka « Check dem Tittays »)

Resident-evil-revelations

Récemment, j’ai entrepris de toucher au volet Revelations de la saga Resident Evil. J’ai acheté le jeu dans sa version PC et je proposerais sûrement une petite critique le moment venu. Je ne m’attarderais donc pas ici sur la partie ludique ou même graphique du jeu. Non aujourd’hui, je voulais faire un post de blog rapide qui est entre l’amusement et le coup de gueule. L’amusement parce que je suis intrigué par quelque chose comme je l’ai rarement été devant un jeu vidéo. Et le coup de gueule parce que Capcom a poussé le bouchon un peu loin en terme de dessin de personnage. Ce qui m’intrigue c’est le personnage de Rachael Foley. Au-delà du fait que son nom rappelle furieusement Eddy Murphy dans Beverly Hills Cop, Rachael est ce qui me semble être une étape de plus dans la débilité crasse du fan service1. Parce qu’il y a fan service et FAN (.)(.) SERVICE. On joue ici dans la seconde catégorie.

women_of_the_resident_evil__by_thegallerychronicles-d5jri73

Pour poser un peu le contexte, Rachael est une agent de terrain travaillant pour l’organisation fictive du FBC. Elle est donc une femme d’action spécialisée dans la destruction des armes biologiques que les scientifiques trous du cul d’Umbrella créent juste pour le plaisir de voir qui fera le truc le plus immonde : ils pourraient faire des échecs, des macramés ou du bowling mais non ils préfèrent infester tous les bâtiments de style victorien avec des saletés qui mangent les êtres humains au déjeuner. Il reste que ses armes biologiques ou bio-organiques, comme elles sont nommées dans la saga depuis Resident Evil 5, doivent être éradiquées et du peu qu’on en sait, Rachael est compétente dans le domaine. À vrai dire, si l’on peut critiquer cette saga de Capcom sur bien des points, l’écriture en premier, on pourra difficilement nier que les personnages féminins forts y ont toujours été présent. Certes Jill Valentine était le personnage du mode facile dans le premier opus quand Chris Redfield représentait la plus forte difficulté. Cependant, dès le second volet, nous avons eu le droit à Claire Redfield, jeune femme indépendante qui recherche son frère disparue (c’est pas chez Nintendo que Peach irait chercher Mario) et Ada Wong, agent double qui manipulera Leon S. Kennedy pendant tout le reste de la série. On pourra également citer Sheva Alomar ou Rebecca Chambers chez les chasseurs de créatures que l’on peut incarner. Bref, Resident Evil n’est pas forcément une série que l’on pointera du doigt pour son sexisme idéologique : il y a des accrocs de design, des décolletés vraiment malheureux sur certains épisodes qui coïncident cependant avec des pendants masculins gaulés comme des Dieux Grecs, mais au moins c’est une série dans laquelle dès le premier volet on a pu jouer un personnage féminin loin d’être incapable de se défendre et qui n’a jamais démenti cela. Tous les épisodes canoniques proposent de jouer une femme.

Et puis il y a ce Resident Evil : Revelations et sa Rachael Foley. Première chose, de ce qui m’a été donner de voir en 4 ou 5 heures de jeu, Rachael n’est pas jouable dans la campagne principale. On peut en revanche jouer avec elle dans le mode Raid, l’équivalent pour cet épisode du mode Mercenaries2 des autres épisodes de la saga. Sur le plan narratif, elle ne sert donc à rien puisqu’elle n’apparaît plus après l’introduction. Regardons en revanche son apparence en commençant par sa tenue :

oShzfHj2

Rachael_Foley2

La tenue de plongée est somme toute logique. Dans la mesure où le jeu se passe sur un paquebot perdu en plein océan, on se doute bien qu’un agent qui s’infiltre à bord à autre chose à faire que de prendre son treillis pour se changer une fois sur place. C’est du coup très pratique pour se rincer l’œil puisque ses formes généreuses sont parfaitement moulées dans le néoprène. Mais pourquoi diable aurait-elle ouvert sa tenue pour nous sortir un décolleté de l’Enfer qui descend jusqu’au nombril ? À la première cinématique, j’ai bien cru qu’elle comptait se changer et qu’elle s’était fait surprendre par un monstre (j’ai loupé un bout de la vidéo en allant me chercher de l’eau). Seulement quand j’ai vu les images du mode Raid et un peu de la suite de cette cinématique qui est tout de même l’introduction du titre, il n’y avait pas de doute possible, c’est juste pour avoir un quota de seins à l’écran…sauf que ça ne s’arrête pas là.

Le vrai problème avec Rachael, c’est qu’en plus de ne pas servir scénaristiquement, de ne pas pouvoir être jouable et donc de n’avoir aucun rôle autre que sa dimension charnelle, elle est même parfaitement transformée en objet grâce au détail le plus hilarant et pathétique que j’ai en terme de design de personnage depuis des années : sa mèche rebelle.

resident-evil-revelations (1)

POURQUOI ?!? DÎTES MOI POURQUOI ? C’est la question qui me hante depuis que j’ai démarré le jeu. C’est la révélation que j’attends vraiment de cet opus intitulé Revelations. Pourquoi Rachael a-t-elle les cheveux devant la figure ? Ici on ne parle pas de quelques cheveux qui passent devant les yeux. On parle bien d’une bonne moitié de sa chevelure qui recouvre son visage et en particulier qui lui bloque le champ de vision. Sur un plan esthétique comme logique, ça n’a absolument aucun sens. C’est donc là qu’est le problème. Bien que cela soit finalement assez hypnotisant et drôle, la seule chose qui puisse justifier cette mèche, c’est qu’on n’ait aucune chance de regarder ce personnage dans les yeux. Rachael, c’est des seins et c’est tout. Ce n’est même plus un rôle stéréotypé à ce stade là, c’est limite une vanne méta sur la condition du corps objet de la femme. Le pire dans l’histoire, c’est que personnellement, en jouant sur PC, je pourrai régler le problème en installant un mod qui révèle un jolie visage sous cette tignasse…par contre pour les autres, il faut se contenter du personnage le plus stupidement designé de toute la saga Resident Evil.

Une version moddée.

À vrai dire, à ce stade, je ne sais plus si c’est drôle ou affligeant. C’est probablement drôle parce qu’affligeant. Les autres épisodes de la série apportaient de temps à autre des choses débiles de ce genre là, comme Ada Wong qui porte une robe fendue du plus belle effet dans le quatrième épisode mais qui n’est pas très pratique pour se battre. Cependant, dans les modes histoires, le jeu restait assez léger sur le fan-service pour se rattraper dans le mode Mercenaries où c’était de toute évidence à exutoire à la tension sexuelle qui devait régner dans les studios de Capcom. Là, avec cette Rachael, j’ai vraiment l’impression qu’on atteint un certain niveau de bêtise que j’espère ne pas revoir dans cette série que j’aime d’amour. C’est quand même dommage d’entamer un jeu aussi sympathique sur un facepalm aussi douloureux.

1Une pratique qui consiste à satisfaire les fans de deux manières : soit en glissant des clin-d’œil qui rappelleront d’autres épisodes de la série (costumes alternatifs, rappels de pans narratifs, caméos etc…) soit en satisfaisant les bas instincts masculins avec des tenues et/ou plans un peu érotisant.

2Pour ceux qui l’ignoreraient, le mode Mercenaries est un mode de jeu à part de l’histoire qui consiste à tuer un maximum de créatures dans un temps donné. C’est de la course aux points.

MU4VmRs

Publicités

3 réponses à “Fan Service dans Resident Evil: Revelations (aka « Check dem Tittays »)

    • Salut l’ami (ça fait trop longtemps 😦 ) j’ai vu qu’elle était disponible en mode raid et pour pas spoiler, j’ai pas parlé de sa forme monstrueuse (tu noteras que j’ai même camouflé cette forme dans le screen dédié à sa coiffure). Il reste que la version humaine est quand même un beau coup de fan service à la con. D’ailleurs, j’ai retrouvé des éléments de réponse sur le pourquoi du comment de ce design et il semblerait qu’initialement, la team n’avait super pas prévu que le personnage soit l’un des préférés des joueurs et donc avait fait ça de manière à ce qu’elle ait zéro personnalité. C’est à prendre avec des pincettes parce que je n’arrive pas à remonter à l’interview source du truc, mais j’ai trouvé cette réponse sur un forum Capcom.

      En l’état, elle n’a pas d’importance particulière pour l’histoire autre que d’être l’élément féminin fan-service par excellence. Et c’est bien dommage que ça soit aussi visible et objectivé à ce point.

  1. Pingback: Resident Evil: Revelations | Adventure Time with Seb & Caribou·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s