Outlast: Whistleblower (DLC)

 outlastwhistleblower

J’exprimais mon amour pour Outlast il y a peu dans une critique. Je vous propose cette Quick Time Evaluation pour parler du contenu additionnel sorti il y a peu. Je ne vais pas m’étendre outre mesure sur la trame pour ne gâcher les surprises à personne. Cependant Whistleblower étant un prologue à Outlast, je vais très légèrement parler de ce dernier…en restant le plus mystérieux possible.

.

outlastwhistleblower01

Whistleblower nous narre l’histoire de Waylon Park, informaticien de son état. Il est un employé ordinaire dans le laboratoire de Murkoff Corp, la compagnie associée à l’excellence de traitement prodigué au Mount Massive Asylum que l’on a pu constater en finissant Outlast. Après avoir envoyé le courriel qui poussera Miles Upshur à mener une enquête impossible, ce bon Waylon se fait interner par son patron peu satisfait de son manque d’esprit d’équipe. La dénonciation lui coûte cher puisqu’il va devoir survivre au moment même où tout part à vau l’eau, avant donc les événements de Outlast. Le « whistleblower » ou dénonciateur aura l’occasion de constater l’étendue complète des dégâts provoqués par Murkoff Corp dans le Mount Massive Asylum.

En terme de mécanique de jeu, cet ajout n’apporte pas grand chose de neuf, pour ne pas dire absolument rien. La palette de mouvement est strictement la même que pour le jeu de base. On dispose également d’un caméscope permettant de voir dans le noir via la vision nocturne. Le jeu alterne toujours entre exploration, cache-cache et fuite. La seule chose qu’il ne reprend pas est le principe d’activation de plusieurs objets pour en débloquer un autre. Le jeu est en revanche plus condensé et cela permet à la fois d’éviter le phénomène de lassitude – à supposer que le premier jeu ne vous ai pas déjà lasser bien sûr – et de rendre l’aventure plus intense et encore plus mémorable.

outlastwhistleblower copy

Peu de chance d’oublier les nouveaux « vilains » de ce DLC.

Car aussi surprenant que cela puisse paraître j’ai presque préféré ce parcours de trois à quatre heures à l’aventure plus longue de Outlast. Non pas que j’ai été éreinté une seule seconde sur le jeu complet ; simplement ce DLC se permet d’aller beaucoup plus loin dans la cruauté et le glauque évoqué par ses antagonistes. Le jeu se passant pratiquement de révélation supplémentaire sur Murkoff Corp (dont on sait à peu près tout ce qui est nécessaire en finissant Outlast) il apporte surtout deux nouveaux dégénérés particulièrement malsains. Le second a d’ailleurs le droit à une vaste salle d’un macabre absolu qui n’est pas sans rappeler certains coups de génie de Masahiro Ito sur Silent Hill. Ces nouveaux intervenants ne sont pas juste violents. La contrepartie est revanche que les deux thèmes abordés, des extrêmes du comportement humain, le sont à des fins purement fonctionnelles. On cherche à faire peur et à choquer, ce qui est réussi, mais jamais vraiment à saisir en quoi c’est choquant et pourquoi on veut appeler ces personnages des monstres. Le sujet est donc gratté en surface, mais encore une fois avec Outlast, de manière très efficace.

 .

Pour le dire assez simplement, Whistleblower vaut son pesant de dollars. Pour une somme modique, il propose de se replonger dans Outlast et c’est toujours autant un plaisir (malsain). Le jeu est plus condensé, utilise des personnages et thèmes plus glauques, de manière un peu superficielle certes mais avec toujours autant de pertinence pour son but : faire peur. Si vous avez aimé Outlast, c’est un immanquable à n’en pas douter.

outlastwhistleblower co21py

Publicités

Une réponse à “Outlast: Whistleblower (DLC)

  1. Pingback: Outlast II | Adventure Time with Seb & Caribou·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s